Blog 51page1_8
Quand les Grands Journaux dérapent, ce sont les blogs qui les rattrapent

L’information a d’abord été relayée par Loïc Le Meur, de façon tout à fait neutre et sans jugement hâtifhttp://www.loiclemeur.com/france/2006/06/revivez_les_meu.html

Le jeu-vidéo Paris Riots vient de sortir : il s’agit de revivre les émeutes des banlieues à Paris, façon seconde guerre mondiale. « Forcez-vous à prendre parti dans le plus grand conflit du XXI ème siècle »… La signature provocatrice du jeu a déjà enflammé les débats.

« Scandale ! Ignominie ! Extremisme ! »

Hormis les cris d’orfraie poussés par quelques blogueurs à fleur de peau, ce sont les grands journaux qui sont tombés en plein dans le panneau. «La récupération ne connaît pas de limites » dénonce Saïd Mahrane dans Le Point. Sur France Bleu on parle « d’apologie de la violence ». Ces raccourcis journalistiques occultent le fait que ce jeu n’est pas commercialisé. En matière de récupération, on a vu mieux. Et la soi-disant apologie de la violence est expliquée par l’auteur de Paris Riots.

Ce jeune diplômé des Beaux Arts semble loin de l’étiquette de militant d’extrême droit qu’on a voulu lui mettre : « Je n’ai fait que traduire le “spectacle médiatique” de l’automne dernier sur un autre medium. A la télé, la caméra était toujours derrière des policiers sans jamais montrer “d’ennemi”. Dans le jeu, c’est pareil : on garde le même point de vue. Je ne sais pas qui sont les émeutiers, donc c’est simple : il n’y en a pas !  Dans cette « guerre » il y a d’un côté une armée présentée – la police, structurée et ordonnée – et de l’autre : rien. »

Il s’agit en fait d’un simple mod pour Medal of Honnor, comme il en existe des centaines. Particularité : l’auteur a voulu ironiser sur la récupération médiatique des médias lors des émeutes des banlieues.

Merci donc aux journalistes professionnels, d’avoir fait monter la sauce pour rien.

Mais à propos, c’est quoi exactement le journalisme ?  « Le journalisme est l’activité qui consiste à collecter, rassembler, vérifier et commenter des faits pour les porter à l’attention du public à travers les média ». Ok, ça c’est fait.

C’est donc la blogosphère qui aura sauvé ce jeu et son auteur du lynchage médiatique aveugle. Ce manque de sérieux dans le traitement de l’information  n’est pas anodin. D’un côté on observe des grands groupes de presse bien-pensants, prompts à véhiculer « les idées qui font bien ». C’est une information centralisée, sans prise de risque, et qui contient en elle-même le germe des vrais régimes totalitaires.

De l’autre côté, nous avons des blogs qui ont vérifié la fiabilité de l’information, et laissé l’auteur s’exprimer. Blog Territorial est le premier à avoir fait cette démarche. http://www.blog-territorial.com/article-3191595.html.

 

Droit de réponse ? Pas la peine…

En droit de la presse papier, l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 dispose que « toute personne nommée ou désignée dans le journal » dispose d’un droit de réponse. Il suffit donc dans ce cadre d’être nommé – en bien, en mal ou de manière neutre, peu importe – pour disposer d’un droit de réponse. Ce droit élémentaire n’a pas été accordé à Sylvain Gaillard par Le Point, grand journal trop sûr de lui, sûrement trop occupé à préjuger de nombreuses autres affaires du haut de ses grands bureaux parisiens.

Relayez cet article autour de vous !

About the author

Je m'appelle Ricky and je suis auteur de runruckus.com-)) J'ai commencé ce blog parce que rester en bonne santé tout en voyageant dans le monde peut être difficile. C' est mon espoir que créer ce platforme qui vous permet de comprendre l'interaction entre le Voyage et la santé et vous permet de partager vos idées avec vos compagnons de voyage. Je vous remercie de visiter mon blog ! Hésitez pas à parler de mon blog à vos amis et votre famille parce que le Voyage en bonne santé est la seule façon d'y aller

Related Post

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *