Run ruckus

Runruckus, platforme pour les amoureux de Sport, fashion, beauté, santé, voyage , photographie,,,

Pourquoi choisir la Chine ?

Bienvenue à bord, partez en voyage avec moi pour la Chine!

La Chine est immense ! Elle représente un quart de la superficie de l’Asie et 17 fois et demie la superficie de la France. Ce qui n’est pas négligeable! La Chine a 32 000 km de frontières terrestres et 18 000 km de frontières maritimes. 
L’ensemble du territoire chinois se situe dans l’hémisphère Nord. Son extrémité méridionale, un récif dans la mer de Chine du Sud, et son extrémité septentrionale, sur le fleuve Amour, sont distantes de 5 500 km, et il faut parcourir 5 300 km à vol d’oiseau pour rallier ses extrémités est et ouest, au Xinjiang et en Mandchourie.

La province du Yunnan en Chine

Y’a une opposition entre l’Ouest et le Nord (formés de hautes terres continentales montagneuses, de déserts et de forêts) et l’Est et le Sud ( plus humides parsemés de collines, de plaines fertiles et de cours d’eau). Il est évident que les régions de culture se trouvent à l’Est, au centre (composé de moyennes montagnes, plateaux, collines et de bassins) et au Sud du pays. Au Nord -Ouest et dans le grand Ouest on voit des déserts et des steppes sont occupés par les pâturages ou bien non exploités. Seul 10% de l’espace chinois peuvent être cultivés. C’est pas beaucoup vu qu’il y a environ 1,3 milliard de personnes à nourrir!!

C’est un pays montagneux : les montagnes chinoises sont parmi les plus hautes d’Asie et du monde. On peut diviser le relief en trois paliers : le premier, « le toit du monde », est le plateau du Qinghai-Tibet, formé de hautes plaines et des chaînes de montagnes de 5 000 à 6 000 m d’altitude en moyenne. Le second palier, à 1 500 m d’altitude moyenne, est formé par les plateaux de Mongolie intérieure, du Yunnan-Guizhou et le plateau du haut fleuve Jaune, ainsi que les bassins du Tarim et du Sichuan. Le troisième palier s’étend jusqu’à la mer, en déclinant collines ou montagnes peu élevées, avec la plaine du Nord, la plaine du cours moyen et bas du Yangzi, et toute la côte.

Le village du Phénix
Le village du Phénix

Le Centre est assez diversifié, le relief se compose de moyennes montagnes, de plateaux, de collines et de bassins.Mis à part les moyennes montagnes du sud-est, les régions littorales sont constituées de plaines et de collines de faible altitude propices à l’agriculture et aux fortes densités humaines. C’est dans cette région que les trois grands fleuves chinois se jettent dans la mer, en formant des deltas. La côte méridionale est davantage découpée que celle du nord.

Le pays se divise en six grands ensembles. Les plateaux du Tibet sont surtout composés de steppes glacées ( lisez les articles sur le Tibet ici ) . La cuvette du Sinkiang englobe les déserts de Tarim et de Djoungarie.Les déserts du nord-ouest comprennent ceux de Gobi, de la Mongolie Intérieure, du Tsinghaï, de Kansou et de Ningsia. Une quatrième région inclut les plateaux de lœss (terre limoneuse) du Chansi et du Chensi. Ensuite, viennent les plateaux calcaires du Kouangsi, du Yunnan et le bassin du Setchouan. Enfin, la grande plaine orientale s’étend de la Mandchourie au nord jusqu’à Guangdong au sud. Le réseau fluvial chinois compte environ 5 000 fleuves et rivières. Les fleuves les plus importants sont Le Yangtze (ou fleuve Jaune, 5 464 km) et le Chang Jiang (ou fleuve Bleu, 6 300 km).

De merveilleux paysages à vous couper le souffle, que vous n’êtes pas prêts d’oublier! Je vous l’assure!

Muraille de Chine
Muraille de Chine

Selon moi la Chine reste aujourd’hui une autre planète à découvrir, avec le capitalisme qui règne, la  Chine change à pas de géant et les prix augmentent aussi vite que poussent les buildings des grandes villes. Il est grand temps de visiter ce pays avant que ça ne devienne un pays de tourisme de masse!

Du nord au sud, d’est en ouest, les sites historiques chinois bénéficient d’une exceptionnelle conservation. Parmi eux, Beijing, la capitale, fut autrefois une cité impériale florissante où se sont succédé les différentes dynasties qui ont, tour à tour, dominé la Chine. Marquée par ces multiples empreintes, la ville conserve un nombre impressionnant de vestiges de son histoire. Des villes tradition et modernité se côtoient et se mélangent bien comme à Hong Kong et Shanghai, qui sont les symboles de la modernisation de a Chine.

Trois religions sont présentes : bouddhisme, taoïsme, et le confucianisme. Les arts martiaux chinois sont eux aussi bien présents. Mais la Chine ce n’est pas que ça, c’est aussi les marchés orientaux qui grouillent de gens, un mélange d’odeurs, de couleurs qui émerveillent le visiteur.

Ce vaste pays, aux nombreuses curiosités naturelles inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco( Cf : La grande Muraille ), est une véritable mosaïque de couleurs. Le Tibet, à l’ouest, est une terre de mystères aux sommets infinis. Au nord, entre paysage de steppes et dunes de sable c’est le désert de Gobi. Au sud, la province montagneuse du Yunnan offre également une multitude de panoramas époustouflants.

La cuisine chinoise est colorée et pleine de saveurs exotiques, une large variété selon les régions. La cuisine varie, elle peut être salée, acide, amère ou douce , tout dépend de où vous êtes.

Entre tradition et modernité, vous y trouverez une atmosphère contrastée et une cuisine variée. Pour en prendre plein la vue la richesse des sites naturels est présente. Ce qui risque de refroidir certains visiteurs c’est la barrière de la langue, mais pas de soucis les Chinois comprennent l’Anglais. Quelques cours avant et le tour est joué (c’est plus facile l’Anglais que le le Chinois je vous assure.)!!

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.