Santé Kung fu : un esprit sain dans un corps sain
Kung fu : un esprit sain dans un corps sain
Kung fu : un esprit sain dans un corps sain

Kung fu : un esprit sain dans un corps sain

Kung fu, prononcé « Gong Fu » en chinois fait référence à toute pratique qui à force de persévérance permet d’atteindre la maîtrise d’une technique.

Le mandarin désigne par le terme « wushu » – « wu » pour l’art, « shu » pour la guerre – l’ensemble des techniques d’auto-défense et de combat inculquées au fil des années aux soldats chinois et qui intègrent cette idée de maîtrise de soi pour décupler l’efficacité des techniques enseignées.

En Occident on a repris le terme « kung fu » pour désigner communément l’ensemble de ces techniques de combat, appelées également « arts martiaux ». Le kung fu, tel qu’on le nomme en Occident, n’est donc pas un sport unique mais plusieurs pratiques – parfois aussi appelées « boxes chinoises » –, avec plusieurs styles différents, mais qui reposent tous sur une même philosophie, celle de la quête de la maîtrise de soi. Le but est d’entraîner son esprit en même temps que son corps pour atteindre la maîtrise parfaite.

Plus concrètement ces pratiques recoupent des mouvements utilisant frappes de poings ou de pieds (notamment dans le style dit « externe »), mais aussi respiration, méditation, répétition et lenteur du geste pour maîtriser sa propre énergie (dans le style dit « interne »). Il y a également des postures qui, pratiquées régulièrement, contribuent à renforcer le corps et les articulations ainsi que l’esprit, l’objectif n’étant pas tant de frapper que de ne pas se blesser.

Le  kung fu a ainsi de nombreux bienfaits psychologiques et physiques. Son impact sur les articulations est particulièrement intéressant : pour parvenir à obtenir des mouvements très précis on a en effet besoin d’articulations mobiles et de muscles forts pour maintenir son équilibre (interne et externe), et le kung fu permet en effet de développer tout cela à la fois par un entraînement complet et progressif. Le kung fu améliore ainsi le maintien de manière générale en aidant à répartir le poids de façon équilibrée sur les membres inférieurs et la colonne vertébrale.

Et il est possible de le pratiquer dès cinq ans ou de commencer à cinquante ans sans problème car de part la multiplicité des pratiques et la patience qu’exige cet art bienfaiteur tout le monde peut y trouver son bonheur. N’hésitez donc pas à demander conseil aux professionnels de la fédération française de wu-shu (http://www.ffwushu.fr/index.php).

Prenez votre temps pour voir cette magnifique video

Cet article a été rédigé par l’équipe éditoriale.

Et vous, que faites-vous pour garder des articulations saines? Laissez votre commentaire.

About the author

Je m'appelle Ricky and je suis auteur de runruckus.com-)) J'ai commencé ce blog parce que rester en bonne santé tout en voyageant dans le monde peut être difficile. C' est mon espoir que créer ce platforme qui vous permet de comprendre l'interaction entre le Voyage et la santé et vous permet de partager vos idées avec vos compagnons de voyage. Je vous remercie de visiter mon blog ! Hésitez pas à parler de mon blog à vos amis et votre famille parce que le Voyage en bonne santé est la seule façon d'y aller

Related Post

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *